#SansFiltre, Bouts d'âme

La timidité, un combat de tous les jours.

« I care too much about little things that I shouldn’t care about. Things that I wish I didn’t care about at all. »

— Holly Riordan

Suite à mon article dans lequel j’écrivais à mon moi passé,  beaucoup ont été surpris du fait que je m’estime timide. Dans ma vie, c’est également le cas. La plupart des gens que je côtoie m’imaginent sans peurs, confiante et pleine d’audace. En réalité, je suis terrifiée par la vie et par les gens. Je suis le genre de personnes à ne pas descendre à mon arrêt, par peur de déranger. Ou encore, le genre de fille qui pour passer lance un timide « pardon » à peine audible. Je suis si discrète que, petite, on oubliait ma présence. Oui, oui ; je passais inaperçue et c’est tellement peu agréable de voir que des petits moments de vie qui sont un plaisir pour certains deviennent un calvaire pour moi à cause de ce boulet que je traîne partout avec moi : ma timidité. Alors oui clairement, ça me gâche la vie !

La timidité c’est quoi ? Le Larousse énonce que c’est un « manque d’assurance, de hardiesse dans ses rapports avec autrui« . Pour ma part, c’est devenir toute rouge quand l’attention se focalise sur moi, sentir son cœur battre très fort quand on veut lever la main en classe, avoir honte de donner son opinion de peur de paraître inintéressante. C’est également douter de soi constamment, avoir 10 000 scénarios en tête quand on fait face à une situation inconnue, détester répondre au téléphone, etc. Je pourrai citer encore plein de contextes qui me mettent mal à l’aise mais ça prendrait énormément de temps donc je vais me contenter d’expliquer en quoi ma timidité est un combat quotidien.

De prime abord, j’ai toujours été calme et discrète. Je n’aime pas attirer l’attention, j’ai en horreur les compliments et quand j’avais la réponse en classe, je me taisais. Beaucoup trouvent ce comportement absurde et ont un regard très critique sur les gens timides. Or, ça n’aide pas à prendre confiance en soi ni même à oser aller vers l’autre. Ma timidité pourrait s’expliquer par le fait que j’ai été couvée par mes parents et qu’étant l’aînée, j’ai du faire mes propres découvertes sans bénéficier d’un exemple au préalable, puis certains de mes complexes ont fait naître de nombreuses craintes en moi.

Fort heureusement, en prenant de l’âge, j’ai réussi à me confronter à certaines situations et à aller vers l’autre. J’essaye de me dire que si quelqu’un a pu le faire avant moi, je peux également le faire. Pourtant, ça reste très difficile d’affronter cette voix intérieure toujours si négative qui nous susurre les pires choses. Mais peu à peu, il faut les affronter. La peur est naturelle, mais, lorsqu’elle devient envahissante, on ne doit pas rester passif sinon elle nous engloutit. De plus, il faut être réaliste la confiance en soi ne s’acquiert pas du jour au lendemain ; elle se construit.

Durant ma scolarité, j’ai essayé de me forcer à lever la main en classe, à voir les oraux comme un moyen qui me permettait de montrer que moi aussi je pouvais m’exprimer et défendre un projet devant les autres. Je suis heureuse d’être tombée sur des professeurs bienveillants, qui ont toujours su m’encourager et me valoriser autant que les autres élèves. Beaucoup de gens estiment que les enseignants doivent forcer les élèves timides à participer et ce pour leur bien, mais est-ce en passant par ce genre d’expérience que ceux-ci vont se dire que leurs craintes ne sont pas fondées ? Je ne crois pas. C’est même le contraire. Le changement doit venir de nous et non des autres. C’est avec la bienveillance qu’on reprend foi en nous. Il n’y a pas de recette miracle, tout changement se prépare. En réalité, je sais que la question est complexe parce qu’en soi un professeur ne peut laisser sur le côté un de ses élèves parce que celui-ci est timide. D’ailleurs, beaucoup essayent d’inciter leurs élèves timides à participer en expliquant par exemple en début d’année que chacun peut se tromper et qu’aucune question n’est idiote. Je me souviens même d’une de mes profs qui nous disait que si l’un de nos camarades se moquait, elle le mettrait à la porte. C’est très réconfortant de sentir de la compréhension de la part de l’enseignant et c’est ce qui m’a aidée à franchir le pas.

D’ailleurs, ma timidité s’atténue avec le temps notamment parce que j’essaye de passer outre et de tenter de faire ce que j’ai envie. Mais, souvent, elle me freine encore. Je n’ai pas de solutions miracles contre la timidité mais mon conseil serait d’essayer de se dépasser par des petites actions, de remonter son estime de soi afin de se sentir par la suite apte à tenter de nouvelles expériences. Commencez par participer en classe, essayez d’aller vers les autres ; ou alors rejoignez une communauté (pas une secte hein) mais booksta par exemple ! Découvrir de nouvelles personnes, certes virtuelles, m’a aidée à me sentir intéressante, écoutée et puis honnêtement c’est tellement plus facile de parler à des gens que l’on ne voit pas. Bookstagram continue à me motiver et à me pousser un peu plus chaque jour. Je me sens beaucoup plus à l’aise avec les gens et avec moi-même.

Pour finir, la timidité n’est pas une tare. Ce n’est pas parce que vous êtes une personne discrète et réservée que vous ne méritez pas d’attention. Vous êtes aussi intéressant qu’un autre et vous êtes fort, intelligent et aussi talentueux que n’importe qui. Ne vous rabaissez pas et ne courrez pas après l’estime d’autrui. Le seul que vous devez satisfaire, c’est vous-même. Cela peut paraître cliché mais c’est la réalité, être à l’aise c’est avant tout s’aimer, se faire confiance et ne pas hésitez à se dire qu’on en vaut la peine ! Dès que vous arriverez à être plus tolérant envers votre personne, quand vous réveillerez la flamme qui sommeille en vous, les choses deviendront un peu plus simple.

Si vous avez des conseils pour vaincre la timidité ou si vous souhaitez me raconter votre propre expérience, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires ! J’espère que cet article vous aura aidé ou du moins que vous ne vous sentirez plus seul dans ce combat permanent contre la timidité !

Des bisous.  ♥

Maya aka @eatmybooks_

3 réflexions au sujet de “La timidité, un combat de tous les jours.”

  1. Ah, la timidité, c’est quelque chose ;_;
    Je le suis personnellement depuis que je suis toute petite, et mon entourage est bien au courant.
    J’ai encore quelques soucis à ce niveau là, mais bon, j’essaye d’aller de l’avant et de prendre mon courage à deux mains pour certaines petites choses (comme acheter un gâteau en boulangerie, arg x)).
    Mais sinon, je suis d’accord : faire partie de la communauté bookstagram m’a aidé un peu au niveau de ma confiance en moi ^^ Le fait « d’assumer » publier mes avis, commenter des articles, interagir avec les autres me donne plus confiance et je me sens plus légitime, donc c’est tout bénef (:

    Aimé par 1 personne

  2. oh, je t’avoue que même si on n’a que peu parlé je ne pensais pas que tu étais timide! (bon après je suis d’accord avec toi, c’est plus simple sur instagram à l’écrit, c’est pareil pour moi)
    Je te comprends sur tous les points, je suis également très timide et ça me laisse avec beaucoup d’angoisses et une très faible estime de moi-même. Par exemple, on me reproche souvent de ne pas parler de moi et ce qui m’arrive mais je ne me sens juste pas assez intéressante pour, j’ai toujours tendance à me mettre en retrait au niveau relationnel, à avoir peur d’être seul avec un ami parce que je n’ai pas toujours de conversation etc, bref j’ai constamment cette voix qui me juge et me bloque ahah
    C’est encore dur aujourd’hui mais je pense que la seule solution c’est de se forcer petit à petit. Par exemple se forcer à téléphoner sans préparer son speech, se dire que si on bégaye etc ce n’est pas grave ça arrive et savoir être fier de ses réussites. Perso même si c’est par le biais d’internet, je suis fière de parler à pas mal de personnes sans trop me sentir inintéressante.
    Courage à toi! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou !

      Je te rejoins sur le fait qu’il faut essayer de lancer des petits défis personnels et surtout se féliciter ! Je trouve qu’on a peu tendance à le faire mais c’est vraiment bénéfique :3

      Courage à toi aussi ! ♥

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s